spectacle : Ah mon amour

Synopsis

THERESE & JOSEPHINE EN CAMPAGNE

Comme beaucoup de citoyens, Thérèse et Joséphine nourrissaient les pigeons. L’une savait qu’on ne pouvait pas le faire mais l’autre non. Par contre elles n’ont jamais nourri les canards car elles savaient, de leur expérience au refuge de Veeweyde, qu’ils pouvaient en mourir ! Jusqu’à l’arrivée d’un drame, l’été passé. Malheureusement, leur petit chatte – la maman de tous les autres – est morte suite à une maladie transmise par un rat. Le vétérinaire – un très bel homme – leur a expliqué que les rats prolifèrent, entre autre, à cause de ceux qui donnent à manger aux pigeons. Elles n’ont pas osé lui dire qu’elles le faisaient mais leur peine a été telle qu’elles ont arrêtés de suite et quand elles ont vu la campagne d’Anderlecht cette année, elles se sont proposées comme bénévoles, d’autant qu’on ne voulait plus d’elles au refuge. Trop vieilles qu’ils ont dit… n’importe quoi ! Alors les voilà parties, tractes sous le bras, bien décidées à convaincre hommes femmes et enfants à rejoindre leur cause et à arrêter de nourrir les pigeons et les canards. Si vous les croisez, n’hésitez pas à les saluer, elles adorent papoter avec les gens… Elles vous sensibiliseront à cette campagne de manière tendre, drôle et attachante mais aussi argumentée.

 

Création 2021 – Marionnettes portées – 2 comédiennes-marionnettistes

Interventions déambulatoires dans divers lieux de la commune d’Anderlecht cet été 2021.

En collaboration avec la Commune d’Anderlecht.


Distribution

Comédiennes-marionnettistes : Madeleine Guévart et Nathalie De Muijlder
Réalisation des marionnettes : Sandrine Calmant
Costumes : Bernadette Roderbourg
Coaching marionnette : Sandrine Calmant
Sur une idée originale de : Geneviève Voisin


La presse en parle

Anderlecht : De l’humour plutôt que des sermons pour décourager le nourrissage des pigeons
RTBF – Véronique Fievet – Juillet 2021

La question se pose dans toutes les grandes villes : comment contrôler le nombre de pigeons ? Ils sont nourris par les habitants qui croient bien faire en leur distribuant les restes de pains mais qui contribuent ainsi à leur prolifération dans les centres urbains. A Anderlecht, après avoir mené des campagnes d’affichage sur le territoire communal, les autorités ont changé de tactique et mise désormais sur l’humour et la sympathie, distillés par les deux marionnettistes comédiennes de la compagnie « Ah mon amour ».Pendant tous les week-ends de l’été, elles tenteront de sensibiliser les habitants dans les espaces publics de la commune en engageant la conversation sur un mode facétieux et avec un inimitable accent brusseleir. « Il ne faut pas nourrir les pigeons, … Mais pas les écraser non plus, hein !  »

Reportage radio : https://www.rtbf.be/info/regions/detail_anderlecht-de-l-humour-plutot-que-des-sermons-pour-decourager-le-nourrissage-des-pigeons?id=10802323&fbclid=IwAR3_qZMr8JFzVURuwtmgveNtDsGWjAZdUbin-ArxBViJwpo2I6bNXSv9_Ls

Anderlecht : une campagne de sensibilisation pour lutter contre le nourrissage de pigeons et canards
BX1 – Juillet 2021


Mots des spectateurs

« Bonne initiative ! » (Rachel)

« Elles devraient être plus présentes » (Josée)

« Je trouve l’idée géniale. un peu de culture permettra peut-être dans la légèreté et sans agressivité donc à essayer de solutionner en partie le problème… Bravo aux initiateurs, mieux vaut essayer la méthode douce pour sensibiliser de manière constructive. » (Rose)


Agenda